Prix de l'académie rabelais

Le prix de l’Académie Rabelais récompense une œuvre d’inspiration rabelaisienne, ou, à tout le moins, une œuvre gaie et de bonne humeur. Il est doté cinquante bouteilles de crus du Beaujolais.

1994

Le Roman de Rabelais

Michel Ragon France Loisirs

Obscur moine franciscain, Rabelais devint le médecin le plus réputé de son temps. D’origine modeste, il fréquenta les papes, fut le protégé d’un cardinal et l’auteur favori du roi François Ier. Croyant sincère, il écrivit des livres dont la truculence et l’audace de pensée lui valurent les foudres de la Sorbonne.

Célèbre dans toute l’Europe, il acheva sa vie dans un quasi dénuement, au service des humbles, à Saint-Maur près de Paris. Nul mieux que l’auteur des Mouchoirs rouges de Cholet (Grand Prix des lectrices de Elle), ardent défenseur d’une littérature authentiquement populaire, ne pouvait faire revivre ce génie libre et tonitruant, qui sut créer avec les mots de la rue et les légendes d’almanachs une des œuvres les plus puissantes de son temps.

Le grand mérite de Michel Ragon est de pointer très exactement tout ce qui a fait, dans le phénomène Rabelais, bondir ses contemporains et ferait bondir les nôtres s’ils se donnaient la peine de prendre la mesure exacte d’un génie. ” Jérôme Leroy, Le Quotidien de Paris.

Quel roman la vie de Rabelais ! Homme d’Eglise dont l’itinéraire va d’un obscur couvent vendéen à la fréquentation des papes au Vatican, devenu l’un des plus illustres médecins de son temps, écrivain truculent et révolutionnaire, toujours en fuite pour échapper aux bûchers de l’Inquisition…
Roman picaresque et émouvant d’un homme si cher au coeur de Michel Ragon qu’il n’a cessé de hanter son oeuvre, roman intime et attachant d’un Rabelais méconnu, profondément humain, lucide et désenchanté, qui sut préserver un incroyable souffle de liberté dans un siècle plein de fractures.
Michel Ragon raconte son Rabelais. C’est un homme étonnamment moderne et proche que l’on découvre, dont le rire déconcertait hier les puissants et continue de tonner contre toutes les intolérances. Source, Albin Michel

Mentions légales © 2019 Académie Rabelais